12 mars 2012

MOTS LIBRES XI

(Je rappelle, pour mes nouveaux lecteurs, que cette catégorie, Mots libres, est composée uniquement de textes de fiction, écrits plus ou moins récemment !) VOYAGEURS La dame en gris est entrée dans la chambre, elle avait l'air un peu contrariée, triste même.J'ai fixé le plafond, attentive à chacune des aspérités du plâtre, à chaque défaut de la peinture..."S'il vous plait, il faut manger..." Elle a soupiré, comme un peu lasse de devoir répéter la même litanie plusieurs fois par jour ! "Vous savez bien que cela ne peut pas durer... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 06:13 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

04 février 2011

MOTS LIBRES X

LA PHOTO"Allons, maman, fais un effort... tu dois bien te souvenir..."Cela doit faire pas loin d'une minute qu'elle agite la photo sous mon nez et je vais devoir vite trouver de quoi alimenter sa curiosité que mon mutisme risque de transformer en suspicion...Nul besoin de faire un effort, je me souviens parfaitement, même cinquante ans après, de ce diner que j'avais organisé à la maison un soir de printemps et, si la photo a quelque peu jauni, il me suffit de fermer les yeux pour remonter le temps..."C'était à la... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 08:38 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 septembre 2010

MOTS LIBRES IX

(Inspiré par une scène à laquelle j'ai assisté hier. Ecrit en vitesse dans la foulée !) A VENIR"Stella ?!"Elle se fige sur place, retenant du même coup la poussette où somnole le bébé et bloquant dans son élan le bambin de deux ou trois ans qu'elle tient fermement de la main gauche et qui manifeste bruyamment son désaccord...Elle est tentée de prendre ses jambes à son cou, en calant le petit sur sa hanche et en slalomant avec la poussette entre les badauds qui font du lèche-vitrines. Mais cette pensée folle ne dure que le... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 06:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 avril 2010

MOTS LIBRES VIII

LE BUREAULa pièce semble comme rétrécie par la pénombre qui y règne, même au coeur de la journée, les murs couverts de rayonnages paraissent pencher dangereusement sous le poids des livres.Aux fenêtres, il a suspendu de lourdes tentures d'un rouge sourd, tout comme les tapis qui amortissent chaque son....La petite fille sait qu'elle ne doit jamais franchir la porte du bureau sans y avoir été expressément invitée auparavant, mais il semble toujours deviner le moment précis où elle est postée dans le couloir, à l'affût du moindre écho... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 06:04 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 janvier 2010

MOTS LIBRES VII

HIVERPoser l'hiver à l'enversComme on retourne un sablierEnneigé.Rêver de vert, à découvertsous un soleil qui chauffe fort.Claquer des dentsNe plus sentir le sangQui coule, indifférentAux verres qui s'alignentSur le comptoir usé...Abimé par les années, Les solitudes imposées,Le bois se crispe, s'effrite et blesseCeux qui se laissent aller,Faussement rassurés par la chaleur ambiante.Les nez sont violacés d'excès,Les mains tremblantes de manqueQue ni rouge ni blancNe pourront jamais combler !Le nouveau venuA le teint clair, le regard... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 06:05 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
02 décembre 2009

MOTS LIBRES VI

FETES ET DEFAITES * "J'ai fait semblant de n'en rien voir, mais décembre est de retour, annoncé depuis plusieurs semaines par les alignements de cadeaux dans les supermarchés et les décorations suspendues au-dessus de nos têtes dans la rue !Je hais décembre, ses fêtes, ses paillettes et ses strass.... ses tables trop chargées qui cachent mal les haines intestines.... ses dépenses démesurées dont il ne restera que papiers et bolducs agonisants sous le sapin qui se délite ... Je viens de lire dans un sondage que 44% des... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 06:06 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2009

MOTS LIBRES V

LA LETTRE Comme tous les jours, à la même heure ou presque, le facteur a déposé le courrier dans la boîte. Elle a entendu le cliquetis du battant métallique occultant l'ouverture, puis le froissement du papier tombant sur le carrelage du corridor..... Elle a pris tout son temps pour finir son café. Rincé soigneusement la tasse avant de la déposer sur l'évier.Elle a si peu de tâches à accomplir à présent qu'elle a vite réalisé qu'il lui fallait faire tout le plus lentement possible afin de ne pas se trouver trop vite désoeuvrée....La... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 06:07 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 juillet 2009

MOTS LIBRES IV

UN NID D'AMOUR !C'est un immeuble ancien comme il en existe tant dans les rues de Paris...Façade grise et nue, juste animée par les balcons du dernier niveau, sous les toits.Un rez de chaussée, trois étages, deux appartements par palier.... Les fenêtres sur rue sont ornées de rideaux au crochet ou en dentelle synthétique, celles donnant sur la minuscule cour s'offrent à la vue, seule option pour ménager le passage à une maigre luminosité...Autrefois, la bâtisse avait un certain standing... Porte d'entrée en chêne massif, tout comme... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 06:03 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 juin 2009

MOTS LIBRES III

L'INCENDIE Sous les pins, la chaleur est étouffante et l'odeur de brûlé lui semble encore présente même si elle sait que c'est impossible...C'est la première fois qu'elle revient sur place après l'incendie et elle craint les fantômes qui hantent encore les lieux.Elle s'arrête à la lisière de la forêt, là où commence le champ de maïs,comme incapable de franchir les derniers mètres qui la séparent de la ruine.... De là où elle est, elle ne peut rien voir, la maison avait été choisie aussi pour ça : volontairement à l'écart des... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 06:09 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mai 2009

MOTS LIBRES II

L'ESCALIERPapa appelle cette marche "la marche d'Astrid" et maman a beau hausser un sourcil interrogateur, elle ne peut pas comprendre ! C'est un secret entre nous deux !L'escalier est immense à mes yeux d'enfant, avec un large coude protégé de barreaux de cuivre ouvragé. La marche, ma marche, est la plus large, juste après le coude et elle offre une vision panoramique sur tout le rez de chaussée.Au fil des années, j'ai trouvé la juste position pour m'y percher à observer tout en étant dissimulée aux regards d'en bas ! A... [Lire la suite]
Posté par chez Liaht à 08:05 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,