Encore merci à toutes pour vos petits mots...
C'est promis, dès que j'aurais à la fois plus de temps et plus d'énergie, je reprendrai mes bonnes habitudes de répondre à chacune individuellement ! Mais là, j'avoue que je privilégie l'écriture des billets tant que mes yeux se fatiguent encore trop vite face aux écrans...

Je vais mieux ! Bien mieux !
La pneumopathie est déjà de l'histoire ancienne, ne reste que la fatigue qui me fait dormir au moins deux heures pour la sieste et m'envoie dans les bras de Morphée dès 22h30 !
Je suis encore très essoufflée par le moindre effort, passer l'aspirateur, marcher plus de 5mn... mais je sens que je suis sur la bonne voie !
Restent à gérer les problèmes métaboliques... Notre médecin de famille (peut-être trop heureux que je le consulte enfin pour moi-même ?!) a semble-t-il été un peu rapide dans ses conclusions... En se basant sur une seule analyse de ma glycémie à jeun, il a conclu que j'étais diabétique et, dans la foulée, m'a déclarée en affection longue durée et donné un traitement dont les effets secondaires n'avaient rien de réjouissant....
Heureusement, ma belle-soeur a un labo et c'est elle qui suit mes résultats... Elle m'a conseillé de demander au médecin des analyses complémentaires, entre autres une de l'hémoglobine glyquée, et elle a bien fait ! Le taux est tout ce qu'il y a de plus normal et je ne suis pas du tout diabétique.... Aucune nouvelle du toubib qui pourtant a reçu mercredi les résultats directement....

Cela étant, malgré cette bonne nouvelle, il y a quand même quelques couacs à rectifier ! Une glycémie trop élevée donc, ainsi que le taux de cholestérol et les triglycérides...
Je dois m'astreindre à un minimum d'exercice physique, surveiller un peu plus mon alimentation et m'aider des huiles essentielles et des plantes (j'ai trouvé quelques pistes intéressantes !)...
A suivre !
Pour l'instant je profite surtout de la présence de Fille Cadette, on a du temps à rattraper, des souvenirs à se faire avant d'attaquer une nouvelle année à distance...
Car elle a fait son choix finalement : elle veut rester là-bas ! Non, non, pas d'amoureux en vue ! Mais juste un mode de vie simple qui lui convient, des personnes pour qui autrui est une richesse et non une menace, une île où les autochtones sont à des années-lumière de notre société consumériste et individualiste....
Elle a su faire sa place non seulement parmi la population, en participant à la vie associative locale, mais également dans son boulot où personne désormais n'envisage son départ avant longtemps vu les dossiers importants qu'elle a pris en charge !!!
Elle est loin, très loin... mais je la sens tellement heureuse !
Et le WE prochain, arrivent à leur tour pour une grosse semaine Fille Ainée et la princesse (le papa travaille !) ainsi que Fille Dernière et son écossais... Mes trois gazelles réunies, ça va papoter grave !!!

Plusieurs d'entre vous m'ont demandé des nouvelles de Gwen....
J'ai du mal à parler d'elle ces temps-ci mais il le faut...
Le cancer du poumon est désormais devenu totalement anecdotique, ce sont les tumeurs au cerveau et cervelet qui focalisent l'attention.
Elle a de nouveau été opérée du cerveau fin mars car elle avait des troubles de l'équilibre et de la vision que la cortisone à haute dose ne parvenait pas à stabiliser.
Suite à cette opération, elle a eu une méningite qui a mis plusieurs semaines à guérir et elle a enchainé avec des séances de rayons...
Quand elle est sortie de l'hopital un bon mois plus tard, elle avait perdu une bonne partie de sa motricité à gauche... Bras et jambe ne lui obéissaient plus, elle était incapable de se déplacer seule.
Impossible donc de regagner son appartement au 5ème étage sans ascenceur et des amis lui ont prêté leur appart plus fonctionnel.
Et comme elle ne pouvait pas vivre seule non plus, tout son entourage s'est relayé auprès d'elle, jour et nuit, l'accompagnant à ses séances chez le kiné, l'aidant dans la vie courante... Une dépendance qui a été très difficle à accepter pour elle...
Je n'ai rien pu faire à cette période pour l'aider, j'étais moi-même en attente de l'opération pour ma tumeur et le gynéco me déconseillait tout effort...
Se sentir aussi inutile que je l'ai été, s'agissant de ma soeur de coeur, m'a beaucoup pesé... Mais nous avions encore des échanges par téléphone ou sms qui compensaient un peu...

Depuis la fin mai, les choses ont évolué très rapidement.
L'hémiplégie ne s'est pas du tout atténuée malgré la kiné et les traitements, mais surtout la mémoire de Gwen a commencé à lui jouer des tours, et sa capacité à raisonner logiquement aussi...
Elle a donc décidé d'intégrer un Centre de suites où elle bénéficierait d'une prise en charge pluridisciplinaire plus adaptée à son état...
Tout a semblé se stabiliser un peu au début...
Elle a refusé de venir passer quelques jours à la maison comme c'était prévu car elle ne voulait pas que les enfants la voient dans cet état. Je la comprends bien sûr, mais c'est dur aussi pour eux de sentir qu'ils ne la reverront peut-être pas....
Mais depuis une semaine ou deux, les coups de téléphone sont devenus très brefs, pas toujours cohérents et surtout revendicatifs, parfois agressifs. Et les sms tout aussi déconcertants...
Ce n'était plus Gwen...
Le dernier IRM qui date du début de semaine a confirmé ce que nous ressentions tous intuitivement, la tumeur au cerveau a recommencé à grossir...
Et à nouveau, Gwen a accepté des séances de rayons qui débuterons mardi, en espérant que cela lui évitera une nouvelle opération envisagée d'ores et déjà pour mi-août...
Je ne m'exprimerai pas sur ces traitements à répétition qui se suivent sans réelle amélioration. C'est la décision de Gwen et je la respecte.
Mais je suis bien obligée de constater (et je ne suis pas la seule...) qu'aujourd'hui Gwen n'est plus Gwen... Nous n'avons plus réellement d'échanges, encore moins de fous-rires complices, elle répond de moins en moins au téléphone et ses messages sont difficilement lisibles car elle confond les touches... Avoir le sentiment d'avoir à faire à une autre personne est très difficile à accepter...
Elle s'emporte facilement contre ceux qui viennent la voir et une de ses amies me disait qu'on a un peu le même sentiment qu'avec une personne atteinte d'Alzheimer, la maladie prend peu à peu le dessus sur la personnalité et le caractère...
Donc voilà...
Je ne suis pas encore suffisamment remise moi-même de mes pépins de santé pour envisager d'aller à Paris dans l'immédiat. Et j'ai mes enfants...
Je fais comme je peux avec ma culpabilité et mes angoisses....

Allez....Je vous souhaite un bon WE et une bonne semaine à venir !!!
A très vite !