Comme elle le craignait, la princesse est rentrée hier soir assez agacée après son RV avec la prof principale de Chat Junior...

Sincèrement, j'aurais aimé donner raison à celles de mes lectrices qui m'ont reproché de taper une fois de plus sur les enseignants...
Et j'aurais pu aussi ne pas faire ce billet-ci tellement je suis contrariée d'être renforcée dans mes doléances...
Sauf que ce blog est aussi ma soupape de sécurité, et que si j'essaie de toujours rester courtoise et mesurée, je souhaite aussi y dire ce que je ressens !
Et là.... je suis en pétard !

Hier donc, 17h30 précises, je suis avec mon fils devant la porte assignée. Je tape, un coup discret. Rien. J'entrouvre la porte, un sac est posé sur la table avec des documents, mais il n'y a personne. On s'assied sagement sur les banquettes du couloir.
Cinq minutes plus tard, une jeune femme arrive, démarche assurée. Pas un sourire, pas un mot pour me demander si nous patientons depuis longtemps. Je lui tends la main "Bonjour, je suis madame Liaht". Elle me rend à peine mon bonjour et nous fait signe de rentrer dans la salle.
C'est plus fort que moi : "Et, vous êtes... ?"
"Madame Truc, prof principale, c'était marqué sur la convocation !
- Effectivement. Mais je préfère m'en assurer ! il peut arriver que l'on ait un empêchement de dernière minute....
- Non, non, pas avec moi !" Le ton est sec.
je sens que le dialogue ne va pas être commode....
D'ailleurs, à peine assis, elle fait glisser devant moi le bulletin du 2ème trimestre et la fiche de voeux d'orientation.
Elle m'explique que le conseil de classe a donné un avis défavorable au souhait de Chat Junior de passer en 1èreES car ses notes sont très moyennes et qu'il a même baissé dans certaines matières.
En même temps qu'elle me parle, je regarde les notes...
Et je lui fais remarquer que certes, il y a eu des baisses (comme dans l'ensemble de la classe d'ailleurs) mais qu'en SES il est passé de 10 à 13,5 !!! Ce qui me semble plutôt de bon augure pour envisager une section économique !
Elle balaie d'un revers de main ma remarque positive.
En maths, en français, c'est trop juste... Certes, mais loin d'être irrattrapable puisqu'il reste encore un trimestre.
Elle semble très dubitative et ça commence à m'agacer...
Je sens Chat Junior silencieux mais très crispé à mes côtés... Je lui fais signe de sortir quelques instants.
Je demande alors quelle est l'alternative envisagée pour l'an prochain. Elle me montre l'avis sur la fiche : "Davantage de travail indispensable. Dernier trimestre déterminant."
OK. Là, on est d'accord.
Sauf que dans la foulée, elle me dit qu'il y a un autre souci... Celui de l'attitude en classe. Et là, je tique !
Certes, Chat Junior a déjà eu des soucis de bavardage, mais le bulletin que j'ai sous les yeux note un mieux dans les matières concernées !
Je le fais remarquer...
La prof sort alors l'argument magique, celui que j'attendais depuis le début : l'immaturité !!!
Parce que, dans son cours, Chat Junior néglige de lever la main pour prendre la parole. Parce que, dans son cours toujours, son attention n'est pas celle qu'on pourrait attendre d'un élève de seconde....
Pourquoi je précise "dans son cours" ? Parce que Monsieur Liaht a déjà rencontré il y a peu plusieurs profs et qu'aucun n'a stigmatisé ce manque de maturité !
Je fais donc remarquer que Chat Junior n'a que 15 ans et qu'il ne serait pas surprenant qu'il y ait quelques différences avec certains de ses camarades qui vont en avoir 18 d'ici la fin de l'année scolaire !!!!
Sa réponse me scotche "Je ne fais aucune différence et je ne tiens pas compte de l'âge. Il y a ce qu'on attend d'un élève de seconde, c'est tout !"
A ce stade, j'ai déjà compris que j'aurais dû couper court à la discussion depuis longtemps, récupérer la feuille, et laisser Monsieur Liaht reprendre un RV ultérieurement mais je ne peux pas faire marche arrière...
Je fais part de ma lassitude d'entendre pour la 5ème fois cet argument de l'immaturité, qui de plus n'est étayé par rien de précis et n'a empêché aucun de mes ados(ultes) de faire une scolarité sans heurt...
J'hésite à placer dans la discussion le Chat et fille cadette avec respectivement leur deux et un ans d'avance.... Je m'abstiens de crainte de passer pour la mère qui se la pète.
La prof me regarde sans me voir. Je connais ce type de regard.... Je l'utilise aussi parfois et il veut dire : "cause toujours, je m'en fous" ! . Elle a clairement envie d'être ailleurs, moi aussi !
Je me lève, le RV se termine.
Je résume en deux mots la situation : "Donc, Chat Junior doit s'investir davantage, approfondir son travail et changer d'attitude ? (J'ai hésité à rajouter : et lever le doigt en classe !) J'ai bien compris le message, je le lui transmets et je ne suis pas inquiète, il va y arriver ! Au revoir Madame, bonne soirée".

Dehors je rejoins mon fils, je lui tends son bulletin et les papiers qui vont avec.
Dans la voiture, il me fait part de son incompréhension.... Il était avec son père lors des RV précédents avec les profs et m'assure avoir fait le nécessaire pour cesser les bavardages.... je le crois car les appréciations ne font pas, ce trimestre,  mention de ce travers.... sauf dans le cours de la prof principale !
Et il ne comprend pas (ni moi non plus !) l'avis si brutal du conseil de classe.... Au vu de ses notes, de celles de sa classe, des commentaires des profs, un "avis réservé" aurait été tout à fait logique, laissant place à un effort pour le 3ème trimestre.
Là, "avis défavorable", pour Chat Junior, cela a été comme un coup de massue.... Il m'a dit que ce n'était pas la peine qu'il fasse d'effort puisque l'avis des profs était d'ores et déjà contre lui....

je suis en colère ... et lui démotivé. Il va falloir le coacher pour lui donner envie de se battre et de décrocher son passage en 1ère.
Monsieur Liaht a signé la feuille d'orientation et a coché la case "Je souhaite un RV avec le professeur principal".... Elle a vu la mère, elle verra aussi le père.

Je me suis efforcée d'être dans ce billet aussi neutre et calme que possible... Je n'y suis pas forcément arrivée.
D'avance je demande aux profs qui me liront de ne pas se sentir visés !!!
je n'ai rien contre les enseignants en général.... juste une sacrée dent contre certains !
Et ça fait du bien de le dire.... tant pis si je ne me fais pas que des amis !